mercredi 1 juillet 2015

Projet 365 marches / présentation

PROJET 365 MARCHES
(dans le cadre du programme Veine d’Or de Julia Cameron)
PHOTOS DU JOUR DE MES MARCHES JOURNALIÈRES
Un art introspectif en mouvement


par Caroline Laplante

C’est dans le cadre du programme «La Veine d’or» de Julia Cameron qu’a pris forme mon projet 365 marches journalières. Tous les jours, depuis le 25 mars 2014, je pratique le 4e outil de base de «La Veine d’or» qui consiste à marcher quotidiennement. (Les 3 premiers outils sont : les Pages du matin, les Rendezvous d’artiste et Vos compagnons de voyage). Les outils et les exercices proposer dans ce livre visent à faire émerger notre richesse intérieure et à l’exploiter.

Cette citation de Julia Cameron a piqué ma curiosité et m’a fortement inspiré à intégrer la pratique de la marche à mon quotidien : «La marche facilite grandement le ressourcement spirituel. Quoique souvent négligé, c’est un outil simple et efficace. La marche est, à mon sens, un des outils qui permettent de développer au mieux notre créativité. Bien qu’elle soit tombée en désuétude dans notre société au rythme accélérée, elle représente sans doute la plus puissante pratique spirituelle connue de l’homme.»

Pour ma part, cette expérience quotidienne de marche révèle le paradoxe suivant : sortir à l’extérieur de chez moi favorise la rencontre intérieure avec moi-même, les marches me permettent de pénétrer à l’intérieur et m’offrent des pensées nouvelles qui me nourrissent et me donne un sentiment de plénitude.

Ce projet passionnant de 365 marches journalières est en lien direct avec ma démarche artistique d’exploration introspective où je privilégie l’expression de la sensibilité à partir de l’observation de notre monde alentour, dans le but d’aller au-delà de la matière et entrer dans un monde perceptuel. Pendant ces marches journalières, je profite de l’environnement exceptionnel du Vieux Trois-Rivières, du parc Portuaire et de l’ile Saint-Quentin afin de percevoir et de ressentir par contemplation, les éléments naturels. Chercher des détails de minéraux, de végétaux, de la courbure d’une roche, la texture d’un arbre, le fugitif reflet de soleil sur l’eau mouvementé, l’envol d’un oiseau, bref une multitude d’éléments vivants, faisant partie de notre matérialité. Capter par photographie afin de rendre visible, révéler ce qui nous est présent, existant, mais souvent oublié. Extraire l’essence, par le sensible, l’intuition et l’instinct, transformer par juxtaposition et intégration à un montage photographique.

Au fil de mes marches , j’ai vite eu envie de partager cette expérience vivifiante. Produire des photos quotidiennes de cette expérience, la camper sous l’appellation Projet 365 marches afin de promouvoir la vie et la liberté d’être et de dire, et le faire par l’exemple. Toucher profondément l’âme et le coeur. Être une source d’inspiration, qui permet à chaque personne en contact avec l’ensemble des 365 photos de ressentir cet élan intérieur qui motive à poursuivre, donne de l’énergie – voire de l’espoir à transcender l’espace et le temps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire